Keiko Machida

MACHIDA
D’abord peintre, la céramique chez Keiko Machida est l’affaire de toutes petites choses dessinées avec les doigts. Elle met en oeuvre tout un peuple miniature et hybride (homme/animal/végétal), partagé entre la figuration et l’abstraction et situé à l’orée des ombres, entre conte et mythologie. Les têtes de ces petits êtres repliés sur eux-mêmes apparaissent « lourdes de rêves étranges1 ». Tous les personnages sont reliés les uns aux autres par un dialogue ténu. La mise en scène se dessine comme un souffle fragile.

Née en 1976 à Osaka. Vit et travaille à Evires.

Formations

2008 : HEA arts visuels ‘peinture dessin’ et HEAD, Genève (CH)

1999 : Bachelor Crossculturel Studies, University of Kobe (JP).

Expositions

2021 : Solo Show, Dessiner la nuit, les revoir le matin, Le Point commun, Crane-Gevrier

2019 : Cabinet des corps exquis, Musée Ariana, Genève — Blind Test, commissairiat J. Guilloud-Cavat, Biennale Out of Box, Villa Dutoit, Genève — Rocks and Trees, solo show, Parcours Céramique Carougeois (CH)

2018 : Odeur de…, solo show, Art & Fiction, Lausanne (CH)

2017 : Traverse, Saint-Étienne (Loire)

2011 : Micro-narratives, solo show, Salle Crosnier Palais de l’Athénée, Genève.