Camille Azéma

Dans le champ de l’installation, Camille Azéma recherche l’analogie textile. L’usage du drapé, sur un portrait ou sur un corps, est indice de linceul. Il parle mémoire du corps et matérialisation d’une absence. C’est précisément cela qui l’intéresse. La céramique répond pour elle idéalement au besoin de donner à sa sculpture le sentiment d’une corporalité oubliée. Corporalité ambivalente, fluctuant entre séduction et répulsion et réveillant un érotisme latent.


Catégorie :

Description

Née en 1991. Vit et travaille à Blois.

Fomations

2015 : DNSAP, ENSBA Paris

2014 : Erasmus, The Royal Danish Academy of Fine Art, Copenhague (DK)

2013 : DNAP, ENSAB Paris.

Expositions

2021 : solo show Frappe, claque, tire, CEPAGRAP, Saint-Dié-des-Vosges (Vosges)
2019 : Jeune Talent 2019, solo show, Hôtel du Département, Blois — Le Corps, La Glacière, Perthes-en-
Gâtinais (Île-de-France)
2018 : Tête d’affiche, solo show, Fondation du Doute, Fluxus Café, Blois
2016 : Don’t you think it’s a bit empty ? Q Gallery, Copenhague (DK)
2015 : DNSAP, solo show, Atelier Piffaretti, ENSBA Paris
2014 : Rundgang Charlottenborg, Copenhague