Keiko Machida

D’abord peintre, la céramique chez Keiko Machida est l’affaire de toutes petites choses dessinées avec les doigts. Elle met en oeuvre tout un peuple miniature et hybride (homme/animal/végétal), partagé entre la figuration et l’abstraction et situé à l’orée des ombres, entre conte et mythologie. Les têtes de ces petits êtres repliés sur eux-mêmes apparaissent « lourdes de rêves étranges1 ». Tous les personnages sont reliés les uns aux autres par un dialogue ténu. La mise en scène se dessine comme un souffle fragile.

Catégorie :

Description

Née en 1976 à Osaka. Vit et travaille à Evires.

Formations

2008 : HEA arts visuels ‘peinture dessin’ et HEAD, Genève (CH)

1999 : Bachelor Crossculturel Studies, University of Kobe (JP).

Expositions

2021 : Solo Show, Dessiner la nuit, les revoir le matin, Le Point commun, Crane-Gevrier

2019 : Cabinet des corps exquis, Musée Ariana, Genève — Blind Test, commissairiat J. Guilloud-Cavat, Biennale Out of Box, Villa Dutoit, Genève — Rocks and Trees, solo show, Parcours Céramique Carougeois (CH)

2018 : Odeur de…, solo show, Art & Fiction, Lausanne (CH)

2017 : Traverse, Saint-Étienne (Loire)

2011 : Micro-narratives, solo show, Salle Crosnier Palais de l’Athénée, Genève.